Cher passionnés,

Depuis 2019, il est devenu obligatoire de recenser votre 10 Hp auprès de l'amicale pour pouvoir accéder au forum.
Voici quelques mois nous avons demandé aux utilisateurs de ce forum de bien vouloir recenser leur 10hp.
Certains d’entre vous l’ont fait, d’autres non.
Aujourd’hui nous nous apprêtons à modifier les conditions d’accès au forum.
Sans recensement à jour de votre 10 Hp, vous ne pourrez bientôt plus poster de messages, donc plus d’échange possible au sein du forum.

Je vous rappelle que le forum est totalement gratuit !

Vous pouvez le faire ici : Recensez votre véhicule

Cordialement

Le président

Roland

Evolution, bidouilles et bricoles d'âges

Ici toutes les discussions diverses ayant un lointain rapport avec nos voitures.

Modérateurs : schum22, Citron

athel
Messages : 295
Inscription : 14 janv. 2007, 10:44
Localisation : 29

Evolution, bidouilles et bricoles d'âges

Message par athel » 02 déc. 2011, 22:16

Intéressant le message d'Humbert sur le pourquoi des deux roues de secours . Y'a comme ça des tas de bidouilles qui ont leur (bonne) raison d'être. Comme par exemple l'ouverture du hayon arrière...?
athel

Indiana Jones
Messages : 213
Inscription : 12 oct. 2009, 15:24
Localisation : Toulouse

Re: Evolution, bidouilles et bricoles d'âges

Message par Indiana Jones » 05 déc. 2011, 17:38

Bonjour :
En fait la 2ième roue de secours a été rajoutée par certains propriétaires qui trouvaient que l'on crevait très souvent sur les routes de l'époque .
Donc OUI évidemment c'est une "bidouille" , mais une "jolie bidouille" .
Mon Grand père et mon père m'ont confirmé qu'à l'époque le nombre de crevaison était inimaginable vu l'état des routes . Mon père avait une 201 M cabriolet qui n'avait qu'une seule roue de secours . Magnifique cabriolet que j'ai retrouvé tout près de Toulouse et que j'essaye de négocier pour la racheter au nouveau propriétaire qui l'a restaurée .
Malheureusement pour l'instant il ne la vend pas , mais je garde espoir pour plus tard .

Photo avant et après restauration du cabriolet 201 M . Ici c'est les feux arrières qui n'étaient pas comme ça à l'origine sur la 201 M , mais cependant beaucoup plus beaux et plus efficaces après restauration .
201Torpedo.jpg
Photo de la 201 M lorsqu'elle a quité la famille. Elle était en très mauvais état , et c'est moi même qui l'ai remorqué avec ma 204 . La première photo en haut c'est moi qui venait d'avoir le permis , j'avais 19 ou 20 ans dans les années 74 ou 75 .
A l'époque on consédérait ces voitures comme un tas de ferraille prenant trop de place dans le garage et on avait qu'une seule envie c'est de s'en débarasser au plus vite .
Très grave erreur que nous avons fait , car le cabriolet 201 M est devenu très rare , et dépasse actuellement à la cote LVA les 15.000 Euros ( et difficile de trouver même à ce prix là ) .
remorquage 201.jpg
Photo de la 201 M à l'époque où mon père avait connu ma mère .
Sur le capot : c'est ma maman :P
maman et 201.jpg
Et voilà les 2 roues de secours que j'ai sur la mienne , bidouillé bien sûr puisque la roue de secours sur les torpédo se trouve sur le coté arrière ou complètement à l'arrière suivant les versions (luxe , tourisme , ou commerciale).
Les 2 roues y compris les 2 rétros sur les roues qui font hurler les puristes ne sont évidemment pas d'origine , mais n'empêche qu'elle a quand même gagné un 2ième prix dans un concours d'élégance NA ! :P
PIC_0107.JPG
Preuve qu'il y a eu beaucoup de propriétaires "bidouilleurs" et qui ont placé une 2ième roue de secours sur leur B14 :
roue de secours.jpeg
rouebis.jpeg
@ ++++
Joseph
B14 F Torpédo

HUMBERT
Messages : 11
Inscription : 28 mai 2010, 16:05
Localisation : jura

Re: Evolution, bidouilles et bricoles d'âges

Message par HUMBERT » 05 déc. 2011, 20:33

Bonsoir.
Je suis satisfait de savoir que d'autres sont comme moi. Avoir le plaisirs de rouler avec nos anciennes comme elles sont.
Je te souhaite de pouvoir un jour racheter celle que tu as perdue.
Ne jamais baisser les bras, tu sais déjà qu'elle est toujours en ciculation.
Avec les primes à la casse beaucoup ne rouleront plus jamais; elles ont définitivement disparues.
Merci Henri de tes explications; lorsque nous avons fait la nationale 7 et que je te suivais j'ignorais que ta citroen revenait de très loin.(j'avais DS break et porte voiture) il fallait quelqu'un pour l'assistance.
L'hiver est là et nos belles sont rentrées en attendant le printemps pour beaucoup d'entre nous.
Alors je vous dis au plaisirs de lire vos messages et à bientot sur les routes.

athel
Messages : 295
Inscription : 14 janv. 2007, 10:44
Localisation : 29

Re: Evolution, bidouilles et bricoles d'âges

Message par athel » 05 déc. 2011, 21:38

Walaï, quand je dis bidouille, c'est pas péjoratif...au contraire. En général ça relève du génie de l’improvisation, qui est peut être l'expression la plus formidable de l'esprit de "réactivité": un problème=une solution , sans délai, car il faut rouler.
Un jour sur une piste, je double un camtar chargeant du bois de cuisine, ras la gueule et les ridelles avachies et en le doublant, le capot enlevé, il y avait le feu dans le moteur.
Je m'arrête,coure voir le chauffeur qui surveillait le chargement,lui fait par de ma légère inquiétude sur l'avant de son véhicule et le mec rigole...Puis il me montre....le système de son diesel....avec un fagot artistiquement arrangé pour remplacer le
système de préchauffage disparu depuis longtemps...
C'était un vieux citroen diesel d'avant guerre ou juste apres....il ne restait rien du circuit électrique, il y avait les ailes, le radia, plus de cabine, et plus de capot...Mais ça roulait, avec ses grandes ailes, et je pense qu'il roule encore car je l'ai croisé en 2008.Ca et les 404 bachées avec de la banane(épluchée quand même)dans le pont arrière et du sucre sur l'embrayage, des ressorts boudins entre le pont et les lames pour charger plus....y'a pas grand chose de surprenant.
Mais toutes ces artistiques combines sont motivées par le besoin: tous ces véhicules sont ou étaient indispensable a une activité, artisanat ou commerce et cela motive l'urgence de la solution et sa praticité, ainsi que son coût qui doit ou devait être modique.
Aujourd'hui le prix de la main d'oeuvre a dépassé celui de la matière, ce qui n'était (ou n'est encore)pas le cas dans certains pays.
Ceci explique cela et bien encore.
a +
athel

Répondre